actu,  philo

Stoic week 2018 lundi

Partager l'article

Stoïc Week 2018: thème 1 Le Bonheur

 

La personne sage ne fait rien qu’elle puisse regretter, rien contre sa volonté, mais fait tout honorablement, avec consistance, sérieusement et avec justesse; elle n’anticipe rien de ce qui peut arriver, mais n’est pas choquée par quelque chose qui arrive… et rapporte tout à son propre jugement, et s’en tient à ses propres décisions. Je ne peux concevoir rien de plus heureux que cela. Cicero, Tusculan Disputations 5.81

Qu’est-ce que le bonheur ?

Le bonheur, en termes modernes, a tendance à signifier avoir certaines émotions (” se sentir heureux “) ou des expériences agréables. On pense souvent que notre bonheur dépend de facteurs qui sont pourtant largement en dehors de notre contrôle, comme être en bonne santé, avoir le bon partenaire dans la vie ou une vie de famille stable, ou de nombreux biens matériels.

Les anciens penseurs voyaient le bonheur (grec, eudaimonia) comme le but général de votre vie, le but qui donne sens et forme à votre vie dans son ensemble. Ils définissaient parfois le bonheur comme le fait de vivre d’une certaine manière, une manière que vous pouvez déterminer vous-même par vos propres efforts.

Pour les Stoïciens, une vie heureuse est une vie qui permet l’expression du meilleur de la nature humaine, et reflète sur le plan humain les meilleures qualités de la Nature dans son ensemble. La vie heureuse combine l’usage de la rationalité et  de la sociabilité (on veut profiter aux autres). C’est une vie cohérente, marquée d’une structure, d’intégrité, plutôt que chaotique et instable. C’est aussi une vie  qui combine prendre soin de nous (en voulant exprimer nos meilleurs qualités naturelles) avec prendre soin des autres.

Et dans votre vie?

Pensez aux aspects de votre propre vie que vous considérez déjà comme les plus importants et les plus précieux (travail/carrière, relations, amitiés, activités de loisirs, ou religion/philosophie).

Y a-t-il quelque chose qui, à votre avis, maintient ces diverses activités enrichissantes ensemble – une valeur ” fondamentale ” ou un ensemble de qualités que vous visez à exprimer par ces activités et relations ?

Que pensez-vous de l’idée stoïcienne du bonheur comme cadre pour maintenir vos valeurs fondamentales ensemble et leur donner de la cohérence ? Pouvez-vous voir comment leur façon de penser s’apparente à la vôtre ? Y a-t-il quelque chose que vous considérez comme manquant dans la vue stoïcienne – ou quelque chose de nouveau mais utile dans l’idée stoïcienne ? Il s’agit de questions assez importantes et il importe peu que vous ayez une réponse toute prête. L’essentiel est de soulever les questions et de voir dans quelle mesure la semaine dans son ensemble apporte des réponses.

Citation du soir

Viendra-t-il un jour, mon âme, où tu seras bonne, simple et une […] seras-tu à même de goûter la disposition qui te porte à aimer et à chérir? Seras-tu donc un jour satisfaite, sans besoin, sans désir, sans avoir à attendre ton plaisir de ce qui est animé ou inanimé […]. Mais te contenteras-tu de ta condition présente, te réjouiras-tu de tout ce qui présentement t’arrive? Te persuaderas-tu que tout est bien pour toi, que tout te vient des Dieux, et que tout ce qui leur plaît de t’envoyer est bon pour toi? Seras-tu donc un jour tel que tu puisse vivre dans la communauté des Dieux et des hommes sans te plaindre d’eux et sans leur donner sujet de t’accuser? Marcus Aurelius, Meditations, 10.1

 


Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.